• Anastasia

L'expertise Nahibu au service de notre microbiote !

Dernière mise à jour : 11 août

#microbiote #nutrition #santé #bien-être #nahibu


Aujourd’hui, nous savons que le microbiote intestinal joue un rôle sur plusieurs fonctions de notre organisme. Des études ont d’ailleurs démontré des déséquilibres de la flore intestinale dans de nombreux troubles tels que les affections digestives, le stress ou encore l’insomnie.

Et parce qu’une alimentation adaptée à la spécificité de notre microbiote contribue à améliorer notre santé et notre bien-être, il m'a semblé évident d’y consacrer un article !



- Qu’est-ce que le microbiote ?

Le microbiote intestinal, anciennement appelé « flore intestinale », est un organe de près de 2 kg localisé dans l’intestin, et constitué d’une multitude de micro-organismes parmi lesquels 100 000 milliards de bactéries (soit 95 % de l’ensemble des bactéries de notre corps).


Il représente à lui-seul un écosystème extrêmement riche, varié, évolutif et propre à chacun d’entre nous.



- Quels facteurs influencent la composition du microbiote ?

Chaque microbiote est unique et sa composition bactérienne est majoritairement fixée à l’âge de 3 ans. Cependant, comme tout écosystème, le microbiote intestinal est influencé par de multiples facteurs tout au long de sa vie :


La naissance :

Aussi incroyable que cela puisse paraître, les premiers instants de notre vie sont déterminants pour notre futur état de santé. En effet, la composition du microbiote des nouveau-nés est conditionnée par le mode d’accouchement (par césarienne ou par voie basse) et d’allaitement (naturel ou artificiel).


L’âge :

L’écosystème caractérisé entre la naissance et l’âge de 3 ans reste globalement similaire tout au long de notre vie, mais la diversité de notre microbiote évolue avec l’âge et notre mode de vie.


En vieillissant, la richesse bactérienne diminue de manière générale tandis que certaines bactéries néfastes se multiplient. On parle alors de « dysbiose » : un déséquilibre de la flore intestinale qui affecte notre santé et même notre durée de vie !


L’environnement :

Notre microbiote est également impacté par l’environnement dans lequel nous évoluons. Cela inclut :

  • Notre environnement social (les personnes que nous côtoyons, la présence éventuelle d’animaux dans notre foyer…) ;

  • Et les caractéristiques de notre environnement physique (la campagne, la ville, la qualité de l’air…).


Les bactéries sont omniprésentes dans l’environnement qui nous entoure (l’air que nous respirons, la nourriture que nous ingérons, les surfaces que nous touchons…) et conditionnent nécessairement la composition de notre microbiote.


L’alimentation :

Évidemment, notre régime alimentaire a un impact direct sur notre microbiote intestinal et sa diversité. Ainsi, une alimentation variée et riche en fibres favorise l’équilibre de notre flore intestinale et la richesse de sa composition bactérienne.


Je ne le dirai jamais assez : Nous sommes ce que nous mangeons !


D’ailleurs, nos choix alimentaires impactent aussi notre équilibre psychique. Prenons l’exemple du régime « méditerranéen » qui privilégie les aliments riches en anti-oxydants, en fibres et en graisses végétales (légumineuses, fruits, légumes, oléagineux, huile d’olive, poissons…) bénéfiques à nos bactéries intestinales et donc à notre santé. Des études récentes démontrent que les individus qui adoptent ce régime alimentaire ont moins de risques de souffrir de troubles psychologiques, de dépression ou d’anxiété, comparativement aux individus qui suivent un régime « occidental ». Et pour cause : ce dernier se caractérise par une consommation importante d’aliments transformés (pauvres en fibres, riches en graisses et en sucres), ce qui ne favorise pas la diversité du microbiote intestinal !


Les antibiotiques :

Les mauvais choix alimentaires ne sont pas les seuls à influencer négativement notre microbiote. En effet, les antibiotiques participent certes à l’élimination des mauvaises bactéries mais détruisent également les bonnes, engendrant la disparition de certaines espèces pourtant bénéfiques à notre santé. Même si la prise d’antibiotiques est parfois nécessaire, elle ne devrait donc pas être automatique !


Les probiotiques :

Justement, suite à un traitement antibiotique, en autres exemples, une cure de probiotiques permet de palier l’appauvrissement de notre flore intestinale.


Les probiotiques sont des micro-organismes vivants que l’on peut retrouver sous la forme de compléments alimentaires, mais également à l’état naturel dans certains aliments tels que le pain au levain, la levure de bière, la choucroute, les fromages persillés, les yaourts et le lait fermenté.


Le stress oxydatif :

Le stress oxydatif intestinal est l’une des principales causes de dysbiose. Associé aux réponses immunitaires, il amplifie la production de radicaux libres, l’activation de cellules inflammatoires, les déséquilibres de composition du microbiote et les lésions de la barrière intestinale.


La pratique excessive d’une activité sportive, la prise de certains médicaments, le tabac, l’alcool, le stress et le manque de sommeil sont autant de paramètres qui favorisent le stress oxydatif et donc le risque de dysbiose.



- Quel rôle joue le microbiote ?

Notre microbiote joue un rôle majeur sur de nombreuses fonctions de notre organisme :

Les fonctions digestives

Si le microbiote intestinal assure son propre métabolisme en puisant dans nos aliments (notamment dans les fibres végétales), ses micro-organismes jouent eux-mêmes un rôle direct dans notre digestion en assurant la fermentation des substrats et des résidus alimentaires non digestibles, et en facilitant l'assimilation des nutriments.


Les fonctions immunitaires

La majorité de nos cellules immunitaires est logée dans l’intestin. Aussi, plus leur environnement sera sain et favorable à leur développement, plus elles seront opérationnelles.


Par ailleurs, le microbiote intestinal nous protège contre les agents pathogènes par un « effet barrière » : en adhérant à la muqueuse intestinale, les bactéries de la flore empêchent les micro-organismes pathogènes de coloniser l’intestin, et nous protègent ainsi contre l’inflammation intestinale, les allergies, les infections, le stress oxydatif ou encore le syndrome du côlon irritable.


Les fonctions métaboliques

En participant à la synthèse de certaines vitamines (K, B12 et B8) et en régulant plusieurs voies métaboliques (notamment l’absorption des acides gras, du calcium et du magnésium), les micro-organismes de notre microbiote :

  • Contribuent indirectement à la régulation de la coagulation sanguine, à la croissance osseuse des enfants et des adolescents, et à la prévention de l’ostéoporose chez les adultes ;

  • Jouent un rôle sur nos aptitudes physiques (notamment sur les performances et l’endurance) ;

  • Participent à la réduction des risques de maladies cardiovasculaires.


Les fonctions neurologiques

Considéré comme notre « second cerveau », l’intestin est un pilier essentiel de notre santé aussi bien sur le plan physique que mental. Ainsi, prendre soin de sa flore, c’est aussi prendre soin de son équilibre psychique.


Et parmi les fonctions relatives aux capacités neuropsychiques, on retrouve notamment :

  • La résistance au stress ;

  • La régulation de l’anxiété ;

  • Le développement et le maintien des capacités cognitives, de mémorisation et de concentration ;

  • L’amélioration de la qualité du sommeil.



- Qu’est-ce que la diversité bactérienne et à quoi sert-elle ?

La diversité bactérienne est le nombre d’espèces de bactéries présentes dans notre intestin (entre 500 et 1 500). Plus elle est importante, plus elle contribue au bon fonctionnement de notre organisme et améliore notamment notre système immunitaire.


Pourtant, des études scientifiques récentes s’accordent sur une perte de la biodiversité du microbiote intestinal dans les pays industrialisés, et établissent un lien sérieux entre cet état de fait, à l’origine de dysbiose, et le développement de maladies chroniques telles que le diabète, l’obésité, les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, l’autisme, les maladies cardiovasculaires et inflammatoires de l’intestin, ou encore l’anxiété et la dépression.


Cela s’explique principalement par :

  • La pollution environnementale ;

  • La diminution croissante de la diversité alimentaire ;

  • Les cultures intensives à base d’engrais chimiques qui dégradent et appauvrissent les sols agricoles ;

  • L’industrialisation de l’alimentation qui altère considérablement la qualité nutritionnelle des denrées alimentaires.


Aussi, est-il encore vraiment nécessaire de préciser qu’une alimentation à la fois biologique, locale, variée, équilibrée, de saison, peu transformée et associée à la pratique régulière d’une activité physique est essentielle ?!


Plus spécifiquement dans ce contexte, elle favorise :

  • Le développement des bactéries intestinales bénéfiques à notre santé et notre bien-être ;

  • L’enrichissement de notre microbiote et la multiplication des activités métaboliques qui s’y exercent pour assurer le bon fonctionnement de notre organisme ;

  • Le rétablissement d’un état d’équilibre après une perturbation.



- Et si on allait plus loin, en explorant votre microbiote ?


L’expertise NAHIBU

L'analyse du microbiote proposée par le Laboratoire Nahibu permet de dresser la liste des bactéries présentes dans votre intestin, et de découvrir le rôle potentiel de votre microbiote sur les différentes fonctions de l’organisme. L’objectif principal de ce test est de mettre en évidence les points forts et les points faibles de votre flore intestinale, afin d’ajuster votre alimentation et ainsi :

  • Optimiser votre diversité bactérienne ;

  • Améliorer certains troubles digestifs ainsi que vos capacités cognitives et la qualité de votre sommeil ;

  • Réguler votre poids ;

  • Renforcer votre système immunitaire ;

  • Prévenir l’apparition de certaines affections.


Selon les besoins identifiés, différentes souches de probiotiques peuvent également être suggérées en complément.


Le choix NAHIBU

Plusieurs raisons expliquent mon choix de collaborer avec le Laboratoire Nahibu pour le test du microbiote :

  • Il analyse la composition bactérienne de votre flore intestinale à partir d'un échantillon de vos selles, dont le prélèvement n'est pas invasif ;

  • Il respecte les « International Human Microbiome Standards » (IHMS) et l’anonymat de vos données ;

  • Il utilise la méthode métagénomique « Shotgun », une technique de pointe pour étudier vos bactéries intestinales et obtenir les résultats les plus précis possibles ;

  • Il actualise régulièrement ses données et intègre les dernières découvertes sur le microbiote et la nutrition ;

  • Toute son équipe est basée en France.


Et pour ne rien gâcher, j’ai la possibilité de vous faire bénéficier d’une remise de 10 % sur les kits d’analyse Nahibu !



Alors…


Si vous souhaitez explorer votre microbiote afin de mieux appréhender l’origine de certains maux, leurs symptômes et leurs complications ;


Ou si vous souhaitez simplement m'interroger sur l’analyse du microbiote, son protocole et ses avantages ;


Je me tiens à votre entière disposition 😉

105 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout